virtualization

Différences et compatibilité entre virtualisation et conteneurisation

Suite à notre article sur l’introduction à la conteneurisation, découvrez aujourd’hui les différences entre virtualisation et conteneurisation ainsi que la compatibilité entre ces deux technologies.

Virtualisation

Dans un parc virtualisé, les systèmes d’exploitations et leurs applicatifs embarqués sont indépendants de l’infrastructure matérielle.

Les machines virtuelles peuvent alors être déplacées facilement d’un serveur physique à un autre au sein de l’infrastructure.

Cette abstraction du matériel physique apporte résilience et fiabilité aux systèmes du parc.

L’isolation des machines virtuelles est complète : chacune dispose de son propre système d’exploitation.

Découvrez nos précédents articles sur la virtualisation : Introduction à la virtualisation / Principes et avantages.

Conteneurisation

Dans un parc applicatif conteneurisé, les applications et leurs dépendances (librairies et binaires) sont indépendantes du système d’exploitation qui les exécute.

Les applications peuvent alors être stockées sous forme d’images de conteneurs et déplacées facilement d’un environnement à un autre au sein de l’infrastructure.

Cette abstraction des systèmes d’exploitation apporte transparence, mobilité et évolutivité aux applications du parc.

L’isolation des conteneurs est partielle : chaque conteneur s’appuie sur le même système d’exploitation de leur serveur d’accueil.

Cette isolation partielle présente des vulnérabilités pour la sécurité des applications et des systèmes.

Découvrez notre premier article sur la conteneurisation : Introduction à la conteneurisation.

Hybride

L’utilisation conjointe de la virtualisation et de la conteneurisation permet de disposer d’une abstraction maximale au niveau du matériel et des systèmes d’exploitation sous-jacents.

De plus, l’isolation des machines virtuelles étant davantage performante, une architecture de serveurs de conteneurisation virtuels (virtual container engines) permet de sécuriser davantage les systèmes d’exploitation.

Fort de ce constat, Microsoft propose (à partir de Windows Server 2016) la solution « Hyper-V container » en collaboration avec Docker, référence open-source de la conteneurisation.

Cette nouvelle forme hybride de virtualisation et de conteneurisation allie les avantages de chaque technologie en optimisant la sécurité des infrastructures et des systèmes.

conteneurisation v2 schéma

Catégorie: Tutoriels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>