virtualization

Dossier Virtualisation – principe et avantages

Nous invitons nos lecteurs à prendre connaissance de l’article introductif de ce dossier Virtualisation pour découvrir le contexte d’apparition de cette technique informatique moderne.

Principe de la virtualisation

Son principe de base est simple : émuler plusieurs machines (ou ordinateurs), en exécutant en parallèle plusieurs systèmes d’exploitation et applications sur un seul serveur physique. Le cloisonnement virtuel de ces ordinateurs est complet sur les technologies de virtualisation moderne : chaque ordinateur, appelé alors « machine virtuelle », s’exploite, s’administre et se maintient de façon strictement identique à un ordinateur physique traditionnel. Au niveau logique, système et réseau, un parc virtualisé fournit la même expérience utilisateur qu’un parc classique en s’appuyant sur les mêmes systèmes d’exploitation, applications, environnements, licences, mais aussi et souvent les mêmes matériels pour les parcs contemporains.

Le prérequis, seule véritable contrainte, consiste en un accès distant généralisé à l’ensemble des ressources du parc (postes de travail, serveurs, applications, périphériques..) et standardisé pour l’ensemble des utilisateurs.

En complément des protocoles courants nécessaires à l’administration des systèmes Linux et Unix (SSH, VNC), la propagation du très haut débit intranet et Internet a permis le développement de protocoles de prise en main à distance très performants tels que le RDP des systèmes Microsoft (Remote Desktop Protocol) et le rôle serveur « Remote Desktop Services » (RDS).

Cette méthode d’accès aux machines virtuelles, depuis un ancien poste de travail ou portable, ou encore depuis un client léger, fournit une expérience utilisateur identique à celle obtenue avec un ordinateur physique local et des applications de type clients lourds.

Avantages de la virtualisation

La virtualisation apporte de nombreuses réponses pour dépasser les limites de l’informatique traditionnelle et offre beaucoup d’avantages :

  • Consolidation et rationalisation du matériel, augmentation de la densité de la puissance machine en centre de données, pour accroître la productivité de façon importante (jusqu’à 80% d’utilisation en plus de chaque serveur et poste de travail)
  • Optimisation du cout des licences des systèmes d’exploitation virtualisés
  • Accélération et simplification considérable du déploiement, de la gestion et de la maintenance des serveurs, des postes de travail et des applications du parc
  • Economie d’environ 50% minimum sur l’ensemble des budgets du SI
  • Haute disponibilité économique, performante et fiable
  • Intégration simplifiée d’une solution de gestion de services informatiques (ITSM)
  • Socle d’infrastructure adapté pour l’automatisation des processus informatiques (Orchestration) permettant d’optimiser encore considérablement les coûts de production et le « TCO » (« Total Cost Ownership »)

 

La virtualisation s’inscrit dans une évolution globale de l’informatique d’entreprise et constitue, couplée à l’orchestration des processus informatiques, le socle technique essentiel à l’informatique à la demande, aussi appelé « Cloud Computing ».

Ainsi les entreprises peuvent virtualiser leur parc en interne grâce à la mise en œuvre d’un cloud privé d’entreprise dont elles gardent la maîtrise. Si l’activité le permet, elles peuvent également choisir d’externaliser leur parc vers un Cloud public afin de réduire les coûts au maximum et maîtriser leur budget SI.

Catégorie: Tutoriels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>