virtualisation-qualitcloud

Introduction à la conteneurisation

Véritable révolution dans le monde des applications, la conteneurisation répond avant tout à un besoin des entreprises d’accélérer leurs développements ainsi que de simplifier la gestion des mises en production.

Afin de rester en phase le plus efficacement avec les évolutions du marché, l’entreprise se doit aujourd’hui d’être en capacité de déployer et de déplacer ses applications d’un environnement à un autre, de façon rapide, fiable et transparente.

Evolution technologique majeure, la conteneurisation a d’abord émergé en réponse à ces problèmes de déploiement d’applications, de portabilité et de fiabilité.

Définition et principes

Si l’on considère que la virtualisation a permis aux entreprises de s’émanciper des contraintes physiques liées au matériel, la conteneurisation quant à elle permet l’abstraction des applications.

La virtualisation implique de créer des instances virtuelles spécifiques d’une infrastructure matérielle. Contrairement à cette approche traditionnelle qui sépare complètement les machines virtuelles du reste de l’architecture, la conteneurisation créé simplement des conteneurs séparés au niveau du système d’exploitation. Ainsi, l’OS est partagé par différents conteneurs plutôt que d’être cloné pour chaque machine virtuelle.

Un conteneur comprend un environnement d’exécution complet : une application accompagnée de toutes ses dépendances (librairies, binaires et fichiers de configuration) rassemblées en un seul package, appelé « image de conteneur ». De ce fait, les spécificités des distributions des systèmes d’exploitation mais aussi l’infrastructure sous-jacente deviennent transparentes.

Un conteneur aura un volume de quelques dizaines de mégabytes seulement, là où une machine virtuelle avec son système d’exploitation complet embarqué aura un volume de plusieurs gigabytes. De plus, le déploiement d’un conteneur s’effectuant sur un OS déjà opérationnel, le démarrage des applications conteneurisées est quasiment instantané.

En matière de conteneurisation, la solution open-source Docker s’est progressivement imposée comme le leader de cette technologie.

Les principaux avantages de la conteneurisation sont identifiés comme suit :

  • Rapidité de déploiement
  • Simplicité et célérité de configuration des applicatifs
  • Augmentation de la productivité

 

Si la conteneurisation présente des avantages considérables et semble occulter rapidement la virtualisation classique, ses lacunes en matière de sécurité (isolation des conteneurs) laissent à penser que conteneurisation et virtualisation seront complémentaires.

En effet, les différents conteneurs partagent nécessairement le même système d’exploitation, ce qui implique une isolation bien plus faible que dans le cas de la virtualisation classique et pose des problèmes de sécurité.

Dans un prochain article, nous aborderons plus précisément les différences entre virtualisation et conteneurisation et mettrons en lumière dans quelle mesure ces technologies sont complémentaires.

Catégorie: L'actu Qual.IT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>