illustration-cloudwatt-orange

Rachat de Cloudwatt par Orange et remise en question du Cloud souverain

Dernièrement, l’actualité du Cloud Computing a mis en avant le possible rachat de la société Cloudwatt par Orange. Cette opération, si elle a lieu, pourrait complètement redistribuer les cartes sur le marché du Cloud Computing et dans la course au leadership national.

Cloudwatt : un décollage difficile

Créée en Septembre 2012 et subventionnée par de solides actionnaires et investisseurs, Cloudwatt était promise à un futur radieux sur le marché du Cloud français.

Détenue à 44,4 % par Orange, 22,2 % par Thales et 33,3 % par la Caisse des dépôts, l’entreprise ayant pour concurrent principal Numergy, le second fournisseur Cloud financé par l’Etat, a accusé un important retard à l’allumage sur ses offres et n’est pas parvenue à atteindre des résultats satisfaisants.

Le possible rachat par Orange

Dans ce contexte économique difficile, Orange souhaite asseoir sa position sur le marché du Cloud français et reprendre les pleins pouvoirs de la structure Cloudwatt, dont elle est déjà un des principaux actionnaires.

Ces rumeurs de rachat ainsi que le contexte politique et économique de la France nous amènent à nous interroger sur la possible remise en question du Cloud souverain.

Si l’opération a bien lieu, il ne resterait alors en France qu’un seul grand acteur du Cloud souverain : Numergy. Cependant, comme nous avons pu le voir, la souveraineté du Cloud Numergy est controversée en raison de son affiliation au groupe Vivendi.

Quel avenir pour le Cloud souverain ?

Au-delà des rachats de sociétés de Cloud français par des organisations publiques ou acteurs potentiellement soumis au Patriot Act américain, la remise en question du Cloud souverain pourrait avoir une toute autre origine.

Les récents attentats survenus en France et notamment à l’égard de la rédaction du journal « Charlie Hebdo » ont mis en exergue les failles de notre pays face aux menaces terroristes. Ainsi, de la même manière que les Etats Unis ont créé le Patriot Act suite aux attentats du 11 Septembre 2001, le gouvernement français s’interroge aujourd’hui sur la possible mise en place d’un Patriot Act « à la française ».

Même si ce projet n’a jusque-là été abordé qu’en surface, la mise en place de telles mesures auraient pour objectif de lutter plus efficacement contre le terrorisme ; elles remettraient également en cause la souveraineté du Cloud français et la confidentialité des données.

Catégorie: Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>